Category Archives: Uncategorized

Week-end détente au camping

Week-end détente au camping

Les bariolés ont profité du dernier week-end de juin et de son soleil pour passer un week-end détente tous ensemble, au camping de Bourg Argental. Au programme, balade, jeu de quille, farniente, lecture avec les petits, acquérir les connaissances pratiques et théoriques fondamentales qui engagent la survie.… On partage quelques photos de ce sympathique week-end.

Un grand merci à notre ami Ben pour les astuces qui qui nous a partagés.

Plus d’information sur la vie en pleine nature et la survie sur le site de Ben.

Notre groupe

Notre groupe

Nous sommes actuellement 9 foyers (sept 2015), 19 adultes et enfants, à réfléchir, organiser et préparer notre vivre ensemble, autrement, sur des valeurs de respect, d’écologie, de mixité. Sans oublier un chien et un chat ! Personnes seules, couples avec ou sans enfant, de quelques mois à l’âge de la retraite, notre diversité nous renforce..

Pour en savoir plus sur notre groupe, nous vous invitons à consulter les pages :

En savoir +

En savoir +

Parce qu’il est toujours utiles de partager des infos, pour ceux qui ne connaissent pas encore l’habitat groupé ou ceux qui se posent des questions, voici quelques livres, vidéo et sites internet que nous trouvons intéressants (liste loin d’être exhaustive !)

L’habitat groupé, késako ?

Liens vers des sites web

Une référence incontournable : le site collaboratif du Réseau de l’Habitat Groupé www.habitatgroupe.org

Autres sites plein de ressources :

Livres

    • Vivre autrement de Diana Leafe CHRISTIAN  – très complet, couvre tous les aspects de la création d’un éco-lieu
    • Vivre en habitat participatif de Pascal Gréboval – très joli livre qui présente des histoires de gens – 17 habitats situés aux quatre coins de la France – qui un jour ont osé « vivre ensemble » autrement.
    • Le livre blanc de l’habitat participatif 2011 (à télécharger gratuitement) – très complet sur le sujet.

Vidéos

« Sous d’autres toits ou la voie de l’habitat participatif »,  documentaire de 26 mn sur l’habitat groupé. On y parle de coopératives d’habitants, d’autopromotion et de sociocratie…


« Babel Ouest», documentaire de 50 min sur un habitat groupé à Nantes

 

Contact

Contact

Ce projet vous intéresse ? Toutes les personnes motivées par le vivre ensemble et partageant nos valeurs sont chaleureusement les bienvenues !

Pour une première prise de contact, ou pour rencontrer le groupe, contactez Aurélia au 06 88 04 69 67 ou par email contact@labariole.fr

Intéressé(e) par l’habitat groupé en général ?

Pour toute demande d’informations sur l’habitat groupé en général, vous pouvez vous jeter un œil sur la page En savoir plus et/ou vous tourner vers le réseau Habitat Groupé www.habitatgroupe.org ou contacter Anne-Françoise : af.gay[at]wanadoo.fr (pensez à remplacer [at] par @)

Graine d’Oasis

Graine d’Oasis

Depuis mai 2015, La Bariole a le plaisir d’être soutenue par Colibris en tant que graine d’Oasis.

Qu’est-ce qu’Oasis ?

Oasis est le nom d’un projet porté par l’association Colibris. Créé en 2007 sous l’impulsion de Pierre Rabhi, Colibris se mobilise pour la construction d’une société écologique et humaine. L’association s’est donnée pour mission d’inspirer, relier et soutenir les citoyens engagés dans une démarche de transition individuelle et collective.

Une oasis développe une cohérence par rapport à cinq thèmes :

  1.     Agriculture / autonomie alimentaire
  2.     Éco-construction / sobriété énergétique
  3.     Mutualisation
  4.     Une gouvernance qui respecte les besoins du collectif comme la souveraineté de chacun
  5.     L’accueil et l’ouverture sur le monde

Dans le cadre de ce projet, Colibris accompagne cette année le développement d’une douzaine de projets d’habitats groupés qui répondent à ces critères. Et nous sommes parmi les heureux élus.

La Bariole, une Oasis en devenir

Voici les intentions des Bariolés sur chacune des dimensions Oasis.

Dimension Oasis 1 – Agriculture/autonomie alimentaire

Nous voulons au maximum privilégier les liens avec des agriculteurs et des produits locaux et de saison. Nous souhaitons remettre en culture maraichère un jardin de 4000m² situé au bord d’une rivière avec un agriculteur d’une AMAP. Nous avons déjà mis en place un groupement d’achat pour soutenir des agriculteurs locaux & bio (œufs, viande, farine) et nous utilisons Basebio pour des achats style épicerie qu’on ne trouve pas localement (pâte, épice…). Nous aurons aussi la possibilité de cultiver en bio une parcelle dans le parc.

Dimension Oasis 2 – Éco-construction/sobriété énergétique

Nous voulons des bâtiments passifs aussi bien pour les maisons neuves que pour la rénovation du château, des matériaux sains et locaux le plus possible. Nous voulons optimiser nos consommations d’eau potable, réhabiliter une citerne de puisage de l’eau de la rivière. Nous voulons installer une passe à poisson (en lien avec la municipalité) sur la petite retenue d’eau qui jouxte notre futur domaine et est aujourd’hui inexploitée.

Dimension Oasis 3 – Mutualisation

Nous souhaitons mutualiser aussi bien des espaces (salle commune, buanderie, atelier, parc,…) que des choses (voiture, vélo, lave-linge, outils de bricolage…) afin de réduire nos consommations et de privilégier les liens plutôt que les biens. Notre envie est de renforcer aussi l’entre-aide et les services, que les personnes âgées gardent les enfants pendant que d’autres se chargent d’entretenir le parc par exemple.

Dimension Oasis 4 – Gouvernance collective et souveraineté de chacun

Nous mettons en place une gouvernance basée sur les principes de la sociocratie, notamment la prise de décision par consentement en tenant compte de toutes les contributions individuelles, et des limites de ceux qui devront vivre avec. Nous volonté est d’inclure tous les futurs co-habitants dans une décision qui les concerne. Nous tenons également à faciliter des relations humaines bienveillantes.

Dimension Oasis 5 – Accueil et ouverture sur le monde

Nous avons une envie d’ouverture sur l’extérieur, avec notamment des personnes qui viendraient travailler à la Bariole et des journées portes ouvertes pour faire connaitre l’habitat groupé. Les Bariolés souhaitent également permettre à des associations d’utiliser ponctuellement les parties communes pour y organiser des activités, et en participant nous-mêmes à des événements dans la ville et la région.

Un accompagnement dans la durée

Colibris a réalisé en premier lieu un diagnostic de notre projet pour pouvoir ensuite nous proposer des ateliers, formations, rencontres… permettant de lever les freins du projet. L’idée étant qu’en échange, La Bariole servira d’étude de cas utile pour identifier comment soutenir plus largement le développement d’oasis. Durant ce diagnostic, nous avons identifié déjà trois points sur lesquels Colibris va nous fournir un « coup de pouce » :

  1. la mise en place d’un AMO (Assistant à Maitrise d’Ouvrage) – depuis septembre 2015
  2. une formation sur la gouvernance sociocratique (prise de décision par consentement, travail en cercle…) – prévue en décembre 2015
  3. une communication sur notre projet – octobre/novembre 2015.

Allez plus loin sur le projet Oasis de Colibris

Le projet

Le projet

L’objectif est de créer un habitat coopératif et écologique et d’imaginer ensemble notre cadre de vie, respectant nos valeurs.

Dans la démarche d’habitat participatif, les futurs habitants participent à la définition et à la conception de leur logement et des espaces partagés (parc, jardin, aire de jeux, salle de vie, auto partage, buanderie, etc.), ainsi qu’à la gestion ultérieure du domaine.

Seul l’habitat groupé permet une optimisation qualitative et écologique du logement, une prise en compte de la question du lien social, une gouvernance transparente et des économies financières.

 

Vous êtes intéressé par ce projet ?
Que vous soyez célibataire, en couple ou en famille, jeune ou moins jeune, association, entreprise ou collectivité, que cela soit dans l’optique d’y vivre ou d’y travailler, faisons connaissance. Contactez-nous !

Rejoignez-nous !

Rejoignez-nous !

Nous en sommes au tout début du projet, à la constitution du groupe donc vous êtes les bienvenu(e)s !

Que vous soyez célibataire, en couple ou en famille, jeune ou moins jeune, association, entreprise ou collectivité, que cela soit dans l’optique d’y vivre ou d’y travailler, faisons connaissance. Toutes les personnes motivées par le vivre ensemble et partageant nos valeurs sont chaleureusement les bienvenues.

Profitez-en, vous aurez encore le choix entre maison passive neuves ou appartements passifs rénovés, et des surfaces allant du studio à 160 m² pour les familles.

Pour une première prise de contact, ou pour rencontrer le groupe, Aurélia est joignable au 06 88 04 69 67 ou par email aurelia.greff[at]yahoo.fr (pensez à remplacer [at] par @).

Intéressé(e) par l’habitat groupé ?

Pour toute demande d’informations sur l’habitat groupé en général, vous pouvez vous tourner vers le réseau Habitat Groupé www.habitatgroupe.org ou contacter Anne-Françoise : af.gay[at]wanadoo.fr (pensez à remplacer [at] par @)

Indépendance alimentaire

Indépendance alimentaire

L’équivalence indépendance alimentaire

La mise à disposition des 4000m² de jardins et vergers à une AMAP ou un agriculteur biologique devrait permettre la fourniture de l’équivalence alimentaire d’une trentaine de personnes, soit la consommation des habitants de la Bariole. Un exploitant est déjà intéressé, et a fait une proposition de partenariat.

Elle permettra aussi de nouer un lien privilégié avec l’exploitant (création de lien social), de redonner vie à une parcelle aujourd’hui à l’abandon, de créer un emploi, de s’affranchir d’une partie des achats en supermarché…

Le contrat d’exploitation du jardin comprendrait la fourniture de paniers bio hebdomadaires aux habitants du domaine.

Ce service serait inclus dans les charges de copropriété ou les contrats de location de chaque lot de la copropriété.

Ainsi, l’écoulement de la production de l’exploitant est assurée et profite aux occupants qui, eux, bénéficient du meilleur tarif et des meilleurs produits en approvisionnement sain, durable et local.

La possibilité de réserver une partie du jardin ou du parc aux personnes désireuses de cultiver leur propre parcelle est à mettre à la liste des points à régler de façon participative.

Cette ressource correspond aux aspirations des néo-ruraux ou des personnes âgées qui recherchent ce genre de services, mais n’ont pas la possibilité, le savoir-faire ou le temps de s’en occuper.

La ville d’Andrézieux s’est déjà lancée dans le développement d’un jardin BIO pour la fourniture de ses cantines scolaires et soutient la démarche.

Vue du jardin et du verger

Indépendance énergétique

Indépendance énergétique

Même avec le meilleure volonté du monde, arriver à cet objectif ne pourra pas se faire immédiatement. La transition s’étalera sur plusieurs années à cause notamment des investissements qu’elle représente. Mais à terme c’est possible !

Dans une société où le prix de l’énergie augmente de plus de 10% par an, s’affranchir de cette hausse n’est pas seulement un soulagement pour le porte-monnaie, mais une réelle satisfaction de ne plus subir l’inexorable avancée vers une impasse énergétique.

En ce qui concerne l’habitat, la très haute performance énergétique est facile à mettre en œuvre. De nombreux aspects sont d’ores et déjà matures, économiquement viables et directement applicables.

C’est pourquoi le projet prévoit la construction de bâtiments passifs, pour une division par 7 de la consommation d’énergie par rapport aux bâtiments actuels « BBC ».

Un bâtiment passif, c’est un confort inégalé – hiver comme été – et des charges très réduites grâce à :

  • L’optimisation des apports en énergie solaire pour le confort thermique des bâtiments et pour l’eau chaude sanitaire ;
  • L’isolation renforcée (matériaux sains et écologiques) ;
  • L’étanchéité à l’air.

Pour le reste, tout est à définir ensemble :

  • Récupération de chaleur d’eau chaude sanitaire par procédé powerpipe ?
  • Récupération d’énergie éolienne par l’installation de micro-éoliennes ?
  • Génération d’électricité par l’installation de panneaux photovoltaïques sur les toits du parking et/ou des habitations ?
  • Génération de  biogaz par le compostage et la méthanisation des déchets organiques ?
  • Utilisation de la biomasse générée par les végétaux présents dans le parc et le verger ?
  • etc…

Ces solutions feront l’objet de discussions entre les membres du groupe et chacun pourra exprimer sa vision, sa volonté, ses idées pour arriver à l’objectif.

 

En ce qui concerne les transport, l’accès aux mobilités douces (vélos, vélos électriques, train, futur tramway…) et la mise ne place d’une flotte de véhicules partagés – à terme électriques et hybrides – permettra aussi de s’affranchir en grande partie de la consommation de carburant, et donc des fluctuations du prix de l’essence… :-)

Indépendance en eau

Indépendance en eau

Les difficultés futures d’approvisionnement en eau peuvent être minimisées par la réduction intelligente des besoins en alimentation hydraulique et les ressources du domaine.

Parmi les moyens à notre disposition figurent :

  • La gestion économe de l’eau
  • Le recyclage
  • La récupération des eaux de pluie
  • L’utilisation du puits
  • Le pompage de l’eau du furan
  • la tarification progressive de la consommation de chaque foyer
  • etc.

Un des grands avantages du domaine de la Bariole, est que les remarquables systèmes de gestion de l’eau mis en place en 1900 sont toujours existants !

Le plus spectaculaire est certainement la citerne d’eau est située en haut de la tour.

Vue de la  façade Sud, avec le réservoir d’eau au sommet de la tour.

Cette citerne est alimentée par une pompe située dans le jardin.

L’eau était puisée depuis la rivière « Le Furan » à travers un drain + filtre sable de 20m de longueur. Non potable mais parfaitement propre, cette eau était ensuite redistribuée dans la totalité de la propriété pour l’arrosage du parc et du jardin par un système de canalisations encore en place, mais à réhabiliter.

Selon les décisions du groupe, cette installation pourra reprendre du service et répondre aux besoins en eau non potable de la Bariole : lave-linge, toilettes, jardin…

 

Un autre gros atout de la propriété concerne sa possibilité d’utiliser un forage d’eau potable !

 

 

En effet, un puits situé au cœur de la propriété était utilisé jusque dans les années 1970 pour alimenter les habitants en eau potable (jusqu’à ce qu’il devienne obligatoire de se connecter au réseau d’eau urbain).

 

Ce puits de 15m de profondeur est toujours existant et accessible.

 

 

 

L’eau du puits était pompée dans un réservoir situé au 3è étage de la propriété, puis redistribuée dans l’immeuble.

Ce système pourrait être réhabilité (avec toutes les précautions nécessaires : sanitaires, légales…).

Ce point fait partie des questions à analyser de façon participative.

En tout cas, nous avons de quoi être rassurés face aux futurs aléas d’approvisionnement en or bleu