Indépendance énergétique

Indépendance énergétique

Même avec le meilleure volonté du monde, arriver à cet objectif ne pourra pas se faire immédiatement. La transition s’étalera sur plusieurs années à cause notamment des investissements qu’elle représente. Mais à terme c’est possible !

Dans une société où le prix de l’énergie augmente de plus de 10% par an, s’affranchir de cette hausse n’est pas seulement un soulagement pour le porte-monnaie, mais une réelle satisfaction de ne plus subir l’inexorable avancée vers une impasse énergétique.

En ce qui concerne l’habitat, la très haute performance énergétique est facile à mettre en œuvre. De nombreux aspects sont d’ores et déjà matures, économiquement viables et directement applicables.

C’est pourquoi le projet prévoit la construction de bâtiments passifs, pour une division par 7 de la consommation d’énergie par rapport aux bâtiments actuels « BBC ».

Un bâtiment passif, c’est un confort inégalé – hiver comme été – et des charges très réduites grâce à :

  • L’optimisation des apports en énergie solaire pour le confort thermique des bâtiments et pour l’eau chaude sanitaire ;
  • L’isolation renforcée (matériaux sains et écologiques) ;
  • L’étanchéité à l’air.

Pour le reste, tout est à définir ensemble :

  • Récupération de chaleur d’eau chaude sanitaire par procédé powerpipe ?
  • Récupération d’énergie éolienne par l’installation de micro-éoliennes ?
  • Génération d’électricité par l’installation de panneaux photovoltaïques sur les toits du parking et/ou des habitations ?
  • Génération de  biogaz par le compostage et la méthanisation des déchets organiques ?
  • Utilisation de la biomasse générée par les végétaux présents dans le parc et le verger ?
  • etc…

Ces solutions feront l’objet de discussions entre les membres du groupe et chacun pourra exprimer sa vision, sa volonté, ses idées pour arriver à l’objectif.

 

En ce qui concerne les transport, l’accès aux mobilités douces (vélos, vélos électriques, train, futur tramway…) et la mise ne place d’une flotte de véhicules partagés – à terme électriques et hybrides – permettra aussi de s’affranchir en grande partie de la consommation de carburant, et donc des fluctuations du prix de l’essence… :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *